Pourquoi changer de modèle?

"Qu’est-ce que la Ve République sinon la possession du pouvoir par un seul homme dont la moindre défaillance est guettée avec une égale attention par ses adversaires et par le clan de ses amis ?" (Le coup d'etat permanent, 1964)

La Vème République fait l'objet de critiques depuis de nombreuses années mais il y a aujourd'hui un sentiment général que le système est arrivé à bout de souffle. Le fait que la quasi totalité des candidats proposent des ajustements constitutionnels, quand ce n'est pas carrément une VIème République est symptomatique d'une République inadaptée aux attentes actuelles.

Les critiques les plus fréquentes à propos de la Vème république peuvent être regroupées en 4 catégories:

  • Faiblesses démocratiques

    • L'assemblée nationale n'est pas représentative des opinions de la population. 

    • L'assemblée n'est qu'une chambre d'enregistrement des projets gouvernementaux

    • Le chef de l'Etat est trop puissant et dirige tout seul.

    • Le scrutin majoritaire à 2 tours force les gens à voter par élimination plutôt que par adhésion

    • etc.
       

  • Incapacité à faire des réforme de fond

    • Des sujets cruciaux, tels que la dette, la réforme du travail ou de la sécurité sociale ne sont pas traités ou seulement à la marge

    • Les réformes ambitieuses sont abandonnées suite à des manifestations alors que la majorité l'accepterait

    • Les réformes d'un gouvernement sont annulées par le nouveau gouvernement, s'il est d'un autre bord et on n'avance pas.
       

  • Inadéquation à la réalité politique du pays

    • La majoritaire favorise le bipartisme et ne permet pas de dépasser le clivage droite gauche ou la création de groupes différents comme les verts ou pendant longtemps, le centre

    • La majoritaire ne fait pas de sens avec une opinion divisée aujourd'hui en 4 groupes difficilement conciliables et de force égale, le FN, LR, EM et la gauche Hamon-Mélenchon
       

  • Perte de confiance à l'égard des institutions

    • Les promesses et les programmes ne sont quasi systématiquement pas respectés

    • Il y a un sentiment que la loi se fait contre le peuple pour le seul bénéfice d'une minorité

    • Le phénomène du P.R.A.F: Plus rien à foutre se développe avec une abstention record.

Même les défenseurs de la Vème, comme M Fillon, sont en général d'accord sur la plupart des critiques mais la défendent au nom de la stabilité. Pour eux, la seule alternative est une république parlementaire, dirigée par une coalition, et donc instable, ce qui n'améliorerait ni  l'efficacité, ni la confiance dans les institutions.

Notre analyse est que la Vème République souffre en partie du scrutin majoritaire mais plus fondamentalement, et comme la quasi totalité des démocraties dans le monde, elle souffre de cette volonté de trouver un vainqueur. Il faut dépasser ce concept usagé pour arriver à une réelle démocratie.



 

  • Facebook Long Shadow
  • Twitter Long Shadow
Nous suivre

"Enfin la démocratie" est une association souhaitant une réforme constitutionnelle en France appliquant les 10 principes fondamentaux  de la démocratie sans vainqueur

Qui sommes nous?

© 2017 par  l'association Enfin la démocratie

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now